Elimination écologique

Dorbena prend la protection de l’environnement très au sérieux, même lorsque le produit est arrivé en fin de cycle de vie, et tente de boucler la boucle en le recyclant : elle s’efforce d’éliminer duvets et coussins d’une manière conforme aux impératifs écologiques. Quand ils ont fait leur temps, ils peuvent être tout simplement renvoyés à Dorbena. Ils seront alors gratuitement défaits et triés avant d’être soit transformés en compost par un agriculteur bio ou utilisés comme combustible dans une installation spéciale d’incinération des ordures. La chaleur obtenue génère de la vapeur qui est transformée, par l’intermédiaire d’une turbine et d’un générateur, en énergie électrique. Une partie de la vapeur alimente un réseau de chauffage urbain et assure l’alimentation en chaleur des habitations qui y sont raccordées.

Dorbena a trouvé en la société Komposta Natura un partenaire capable de réintégrer les flocons de duvet et plumes usagés dans le cycle naturel des matières organiques. Depuis 1986, cette entreprise bio composte ce type de matériaux pour améliorer le sol et la santé des plantes sur sa propre surface cultivée. L’exploitation est gérée en P.I. (production intégrée), s’est vu décerner en 1999 la distinction «Bio-Hilfsstoffknospe» et travaille en étroite collaboration avec l‘institut de recherches de l’Ecole Polytechnique Fédérale (ETH).

Des bactéries particulières, capables de décomposer des morceaux de bois et des branches, ont besoin pour se nourrir de l’azote contenu dans les flocons de duvet et les plumes. Le produit final est un compost constitué de compost criblé soumis à une aération spéciale à l’oxygène pour le rendre hygiénique et exempt de graines de mauvaises herbes et de germes infectieux. Ce terreau haut de gamme produit avec le plus grand soin est par exemple utilisé en serre, pour la culture des légumes, dans les pépinières ou en viticulture pour réactiver les sols appauvris.

De plus, chez Dorbena, les déchets tels que le papier, les matières plastiques, etc. sont collectés séparément dans des conteneurs pour pouvoir être recyclés et réutilisés. Cela permet, à une époque où les matériaux se raréfient, d’économiser de précieuses ressources.